Brésil: équipement Radioamateur maison

Brésil: équipement Radioamateur maison

Brésil : équipement radio amateur maison

Le 29 décembre 2020, la société nationale brésilienne des radioamateurs LABRE a participé à une vidéoconférence avec le régulateur des communications ANATEL
Une traduction du message LABRE se lit comme suit:
À l’ordre du jour, le traitement par l’Agence des équipements artisanaux, ceux construits par le Radioamateur lui-même, qui nécessite actuellement une approbation / certification.
En avril 2020, LABRE a communiqué à Anatel, par le biais de la lettre officielle n ° 17, toutes les exigences à Radio Amateurs liées à la certification avec lesquelles elle n’était pas d’accord, en les expliquant. Depuis, ces points ont été débattus, Anatel restant pour transmettre une réponse formelle à cette lettre, point par point.
Lors des réunions, l’ANATEL a soulevé, entre autres questions, sa compréhension selon laquelle les artisans devraient être certifiés en vertu de la LGT, la loi générale sur les télécommunications. Compte tenu de cette position, LABRE a insisté sur la nécessité de l’exemption des artisans sur la base d’arguments et de déclarations plus historiques sur les décisions déjà prises par Anatel en faveur de l’exemption, y compris sur la base de la résolution 697/2018, qui est clairement énoncée au paragraphe seulement de son article 13 que nous avons l’exemption revendiquée.
Tout ce raisonnement a été exposé dans la lettre officielle n ° 44 de LABRE qui complétait la précédente et a été discuté lors de la réunion avec le surintendant de l’octroi et de la fourniture des ressources et autres dons, tenue le 29 décembre. A la fin de la réunion, à travers les négociations convenues, une autre lettre a été déposée, n ° 46, dans laquelle LABRE complète à nouveau les arguments des lettres précédentes avec l’avis donné par le Bureau du Procureur Spécialisé et d’autres citations.
LABRE attend la réponse d’ANATEL, dans l’espoir que l’Agence acceptera nos arguments et pourra exempter tous les Radioamateurs qui construisent leur propre équipement de devoir effectuer cette procédure légale, c’est-à-dire l’approbation, car nous comprenons qu’il n’y a pas de raison pour une telle exigence.
Source LABRE  ICI 

Info de la Source Publié dans ANRPFD * ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Translate »