Les différentes classes Radioamateurs dans le monde

Les différentes classes Radioamateurs dans le monde par ON5AM/ON5VL

Les différentes classes radioamateur dans le monde

En Belgique le nouvel Arrêté royal sur la restructuration des licences Radioamateur a fait grand bruit. C’était l’occasion de regarder la législation s’appliquant aux classes ou licences dans différents pays du globe.
D’abords il est bon de se rafraichir la mémoire. Les Radioamateurs sont administrés par l’UIT (Union internationale des télécommunications). Des Associations :

  • L’Union Internationale des Radioamateurs (I.A.R.U.) qui représentent ainsi plus de 150 pays et territoires distincts dans le monde.
  • Puis l’EURAO (Organisation Européenne des Radioamateurs….)

A l’intérieur de l’IUT dans laquelle il existe des commissions d’études du Secteur de la normalisation des télécommunications (UIT-T) qui réunissent des experts du monde entier pour élaborer des normes internationales dénommées « Recommandations de l’UIT-T », qui constituent des éléments déterminants de l’infrastructure mondiale des technologies de l’information et de la communication (TIC) qui impact les Radioamateurs.

Il existe trois régions qui sont organisées de manière à refléter de manière générale la structure de l’I.T.U. et de ses organisations de télécommunications régionales associées. Ces trois régions comprennent :

  • Région 1 : qui regroupe l’Europe, l’ouest du Moyen-Orient, l’Afrique, le nord de l’Asie (99 pays)
  • Région 2 : qui englobe les 2 Amériques sans oublier le Groenland (42 pays)
  • Région 3 : la partie Océanie et la plupart de l’Asie, l’Australie, des îles du Pacifique, plus Hawaï. (30 pays)…….

Pour la France, puisque l’épreuve de télégraphie n’est plus obligatoire et a donc été supprimée, le certificat d’opérateur des services d’amateur de « classe 1 » n’existe plus.
Le certificat d’opérateur des services d’amateur de « classe 3 » (novice) n’existe plus non-plus. Toutefois les anciens attributaires de cette classe 3 conservent leur statut jusqu’à l’obtention du certificat HAREC. Il n’existe plus dès lors qu’un seul certificat de classe HAREC.
Il est obtenu :

  • d’une part après avoir satisfait à l’épreuve « réglementation » (20 questions d’ordre réglementaire, durée de l’épreuve 15 minutes )
  • et d’autre part avoir réussi l’épreuve « technique » (20 questions sur la technique de l’électricité et de la radioélectricité), durée de l’épreuve 30 minutes.

…..

Info de la Source Publié dans ANRPFD * ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Translate »